Le conseil de législation est le parlement du Rotary, qui vote, en 2019 sur 117 amendements proposés par les Rotariens via leur club et leur district.

Le conseil de législation est le parlement du Rotary, qui vote, en 2019 sur 117 amendements proposés par les Rotariens via leur club et leur district. C’est le rôle du délégué du district au COL, que de susciter ces propositions. Une partie de ces amendements est proposée par le Conseil d’administration du Rotary. 

Le processus du COL est très technique et bien organisé, « à l’Américaine ». Le Président du COL est assisté par des spécialistes des règles du Rotary, il ordonne la présentation de projets d’amendements. Chaque délégué qui présente un projet dispose de trois minutes pour s’exprimer. Ensuite chacun peut se rendre à l’un des micros avec une carte verte pour soutenir ou une carte rouge pour s’opposer au projet. Trois minutes peuvent être utilisées par chacun pour son intervention. J’ai soutenu une proposition. Le vote se fait après l’intervention des différentes cartes vertes ou rouges, à partir d’un boitier électronique. Le vote s’accomplit à la majorité simple sauf pour les  amendements qui modifient les statuts ou le règlement intérieur qui sont votés à 2/3.

Parmi les décisions prises lors de cette session COL 2019, trois sont spectaculaires :

1- L’accueil des clubs Rotaract comme membres du Rotary à compter du 1° Juillet 2019,

2- La transformation juridique et fiscale du Rotary  qui demande au fisc américain de le classer fiscalement comme organisation caritative. Ceci pourrait permettre une économie de 650 000 $ par an. Une forte recherche d’économies de fonctionnement est engagée, quitte à réduire certaines représentations ou à infléchir des orientations.

3- Une troisième décision spectaculaire  a été prise. Elle concerne la suppression de l’invitation au COL des anciens Présidents et anciens  administrateurs.

Les autres décisions concernent :

Les délégués de cette année ont résisté aux pressions visant à réduire la flexibilité que le Conseil 2016 avait offerte aux clubs, rejetant plusieurs mesures qui leur auraient imposé de nouvelles restrictions. Une mesure qui n'a pas abouti, consistait à exiger que les clubs se réunissent au moins 40 fois par an. De nombreux clubs utilisent les formats de clubs innovants et flexibles pour attirer de nouveaux membres et répondre aux besoins de leurs membres actuels.

Les délégués ont également rejeté les propositions visant à rendre facultatif l'abonnement à un magazine officiel du Rotary, ainsi qu’à réduire de moitié la taille du Conseil et à le faire se réunir tous les deux ans. 

La tendance générale exprimée par les déléguées au COL est que si des économies sont à générer, elles ne doivent pas l’être uniquement sur le fonctionnement du COL, mais de toutes les instances comme le Conseil d’administration par exemple. Une augmentation des cotisations au R.I            de 1 $ par an a été acceptée pour 2020 à  2023.

Plusieurs discussion ont eu lieu sur le rajeunissement du Rotary tant au niveau du recrutement que pour l’exercice des fonctions de Président de club, Gouverneurs et postes suivants.

 

                                                           -----------------------

Le processus de proposition d’amendements et de résolutions est continu. A tout moment, chaque club peut transmettre une position au District, elle sera instruite et transmise après validation. Le délégué au COL pour notre District  est Pierre Desideri, son suppléant est Jacky Chef.