Les dés de l’Europe ont été jetés, le 26 Mai 2019. 300 millions d’électeurs européens ont été invités à désigner leurs représentants au Parlement européen.

Au moment où nous avons rédigé cet article, nous ne savions pas encore si le peuple anglais aurait  à se prononcer sur la désignation de représentants que le “Brexit“ pourrait,  de fait, démissionner avant leur prise de fonctions. En outre, dans certains pays de l’Union, la probabilité est forte  pour que soient élus des parlementaires, dont la feuille de route sera de « fermer l’Europe ». Comment nous, Rotariens, allons réagir face à l’Europe qui se dégrade et dans de telles conditions ?

Le 30 avril 2019, notre bureau Rotary  de Zurich a réuni les  administrateurs d’Europe ainsi que leurs coordinateurs. L’un des thèmes de cette réunion a été consacré au Rotary et l’Europe. En préalable, l’administrateur Croate chargé d’une large zone qui inclut la Grèce et plusieurs pays ne faisant pas partie de l’Union des 26, s’est exprimé. Il a rappelé que l’Europe géographique et celle des zones du Rotary dépasse largement les frontières de l’Union et va de l’Oural à l’Atlantique. Un tour de table a permis de constater une multitude d’initiatives européennes parmi lesquelles figure celle du Rotary. Nous y trouvons des initiatives de clubs ou de districts, comme le jubilé à venir du club de Madrid qui est le premier club européen continental. S’y ajoutent les initiatives de l’Union européenne auxquelles s’associe le Rotary, comme les E.U.-Days à Rome en 2018 ; l’existence des représentants officiels du Rotary auprès des instances internationales, dont de l’Union européenne et du Conseil de l’Europe qui associent certains districts selon les cas (liste des représentants disponible su My Rotary). Face à cette multiplicité et à la dispersion des actions, il a été convenu à Zurich de construire un calendrier prévisionnel et de lancer une réflexion pour une approche cohérente de la présence du Rotary en Europe.

Gageons que cette initiative puisse à son niveau contribuer à un plus d’Europe humaine et inclusive.